VERSANT 2024

troisième édition du 18 au 21 juillet

Une partie d'entre vous l'attendait : La programmation de la troisième édition du Festival Versant à Saint-Privat-d'Allier, initié par le Collectif 880, est maintenant publique. Si ce n'est pas encore fait, notez les dates du festival dans votre calendrier – du 18 au 21 juillet 2024 – et préparez votre séjour en Auvergne où vous attend une riche programmation qui se déploie sur 4 jours !

On commence le jeudi 18 à 18h par le vernissage de Terre Affable de Chloé Inguenaud, une exposition prenant la forme d'une installation vidéo sur des habitant·es du village de Saint-Privat-d'Allier et leur rapport à la terre (à noter que l'exposition sera ouverte dès le mardi 16 et pendant toute la durée du festival). On enchaîne à 20h30 avec le Bingo Loto Dingo du Collectif 880, revisitation décalée et joyeuse du traditionnel loto de village avec quelques surprises au menu et des lots originaux (désolé·es, pas de voiture, ni de téléphone dernier cri à gagner).

On poursuit le vendredi à 18h avec la création du spectacle de théâtre Jouer son rôle de Jérôme Richer, soit l'affrontement de deux frères à la mort de leur père (également au programme le samedi 19 à 17h30). Celleux qui préfèrent la danse peuvent voir à 18h30 Romual sans D II, duo du chorégraphe de Haute-Loire Romual Kabore autour du principe du miroir. La soirée se termine à 21h par Hanami, les amours perdues de Nicolas Giret-Famin et Lise Maussion, pièce de théâtre sous forme de conte fantastique pour adultes qui interroge la solitude face à une perte indicible.

Le programme du samedi est encore plus copieux puisqu'il commence à 14h par la Fresque du climat, un atelier participatif pour réfléchir ensemble au sort de la planète. Ensuite, dès 14h30 et tout au long de l'après-midi, la Cie Altraa – avec le soutien de Superstrat – vous propose d'assister à une étape de travail de Je me souviens du bleu du ciel, une création entre théâtre, musique et danse où il est question de mémoire traumatique, d'oubli et de soutien qu'on reçoit (ou pas) des autres. À 20h30, Margo et Rémi Darbois présentent Kontilli, un spectacle de lancer de couteaux et de jonglage. Le groupe de Haute-Loire Buck, dont le deuxième album Izar vient de sortir enchaîne avec un concert sauvage et explosif à 21h15, avant que des DJs prennent le relais pour ambiancer la soirée jusqu'au bout de la nuit.

On se retrouve le dimanche à 11h pour la projection du film documentaire Le fils du chasseur, en présence de sa réalisatrice Juliette Riccaboni qui débattra avec le public à l'issue de la projection. Avant de clôturer en beauté le festival vers 13h avec les Crieurs publics.

Programmation détaillée

Du mardi 16 au dimanche 21 juillet

Exposition Terre Affable

Conception, réalisation Chloé Inguenaud / Avec la participation des habitant.es de Saint-Privât d'Allier

Vernissage officielle de l'exposition le jeudi 18 juillet à 18h pour marquer l'ouverture du festival.

Production Collectif 880

Jeudi 18 juiilet à 20h30

Bingo Loto Dingo

Conception Fanny Brunet, Richard Sandra, Clara Wagner / Jeu Collectif 880, artistes invité·e·s au festival, habitant·e·s de Saint-Privat-d'Allier

Production Collectif 880

Vendredi 19 juillet à 18h et samedi 20 juillet à 17h30

Spectacle Jouer son rôle

Texte, mise en scène Jérôme Richer / Jeu Mathieu Ziegler et Jérôme Richer / Collaboration artistique Lou Cizsewski / Régie générale Joëlle Dangeard / Œil extérieur Fanny Brunet / Costumes Irene Schlatter

Devant le cercueil de leur père, deux frères se retrouvent et règlent leurs différends. L'un est actif dans le commerce de matières premières; l'autre, photographe, s'investit dans la défense des droits humains. Au-delà de leurs différences, les deux frères sont comme les deux faces d'une même médaille. L'un n'existerait pas sans l'autre. Et dans cette guerre fratricide, chacun doit jouer son rôle jusqu'au bout.

Un spectacle comme un combat, joué au plus près des spectateurices, dans un dispositif quadri-frontal, quasi immersif où les comédiens jouent, se laissent traverser par la présence du public. Le spectacle est accompagné par un chœur amateur comme un écho d'une tragédie antique.

Production Collectif 880

Co-Production Compagnie des Ombres

https://www.compagniedesombres.ch/

Vendredi 19 juillet à 18h30

Spectacle Romual sans D 2

Conception et chorégraphie Romual Kabore / Interprétation Anaïs Exbrayat et Romual Kabore

Après Romual sans D, solo initiatique qui dépliait sa recherche professionnelle pour devenir danseur, et introspective pour dépasser ses traumatismes et s'ouvrir à l'inconnu, le danseur et chorégraphe Romual Kabore s'ouvre au duo avec Romual sans D II.

Si Romual sans D lui a montré qu'il était possible « de prendre son destin en main, de rêver sa danse et d'en être l'acteur » en chorégraphiant autour des verbes "voir", "perdre", "rêver", "venir", ce sont cette fois les verbes "aimer", "être désolé", "pardonner" et "remercier" qui sous-tendent sa nouvelle création autour du principe du miroir.

Être miroir d'un.e autre, qui parce qu'iel me voit devient miroir de moi. Dans un mouvement perpétuel, Romual Kabore et Anaïs Exbrayat dansent un jeu de va-et-vient entre l'unité et la dualité, le dédoublement de l'un.e, l'unité des deux.

Production  Compagnie Romual, sans D

https://www.romualkabore.com/

Vendredi 19 juillet à 21h

Spectacle Hanami, les amours perdues

Auteurices Nicolas Giret-Famin et Lise Maussion / Mise en scène et jeu Nicolas Giret-Famin et Lise Maussion / Accompagnement artistique Céline Dauvergne / Création musicale et sonore David Georgelin / Lumières et scénographie Damien Mongin

La pièce se présente comme un conte pour enfants adultes. Elle interroge ce que la perte fait en soi, et la nécessité d'accueillir cette perte pour qu'un apaisement ou une création soit possible.

Un écrivain cherche une porte d'entrée vers la fiction, sourd aux tremblements de son cœur.

Une femme se souvient à grand peine d'une fugue, d'une blessure au crâne, d'un enfant aimé.

Un homme cherche à contenir les facéties d'un fils qui s'échappe et se cache.

Entre ces « solitudes-miroirs », une histoire commune s'invente, réelle ou fictionnée, rapiécée avec des bribes d'amours rêvées, de souvenirs abandonnés. Ce qui a disparu se révèle. Un enfant se rappelle.

C'est dans la coexistence du monde des vivant.e.s et de celui des esprits que la consolation pourra advenir.

Production Théâtre Pôle Nord

https://www.theatrepolenord.com/

Samedi 20 juillet à 14 h

Atelier participatif Fresque du climat

La Fresque du Climat permet à chacun·e de comprendre le fonctionnement, l'ampleur et la complexité des enjeux liés aux dérèglements climatiques.

Son approche ludique et pédagogique permet à tous les publics de s'approprier le sujet des changements climatiques.

Cette approche vise à éviter une descente verticale du savoir. Durant l'atelier, les participant·es relient les liens de cause à effets et intègrent les enjeux climatiques dans leur globalité.

Sans culpabiliser et par une compréhension partagée des mécanismes à l’œuvre, La Fresque engage les individus dans un échange constructif.

À l'issue de l'atelier, les participant·es sont motivé·es et outillé·es pour agir à leur échelle.

https://fresqueduclimat.org/

Samedi 20 juillet dès 14h30

Spectacle en cours de création Je me souviens du bleu du ciel

Autrice Léos Clémentine / Compositeur Renaud Vincent /
Composition des partitions et interprétation Léos Clémentine, Renaud Vincent, Guillaume Lucas / Dramaturgie Quentin Laugier /
Scénographie Élodie Elsenberger

Je me souviens du bleu du ciel interroge la mémoire. La façon dont un moment, un événement se loge dans le corps. Il n'est pas question de pourquoi on oublie ; il est question de ce qu'on fait avec l'oubli. D'un silence qui s'impose à moi et ricoche sur toi ; qui vient bousculer ce que nous sommes, mettre à nu ce qui nous lie. Cette seconde création répond à la nécessité de retrouver un rapport à la musique en direct ; d'écrire pour un temps long et une configuration d'espace changeante.

Je me souviens du bleu du ciel bénéficie de l'accompagnement Superstrat (https://www.superstrat.fr), une structure active en région Auvergne-Rhône-Alpes qui se propose de répondre tant aux besoins des compagnies professionnelles que des populations des territoires qu'elle arpente depuis 1996.

Production TROISIÈME SEMAINE

Co-production Superstrat

https://www.altraacompagnie.com/

Samedi 20 juillet à 20h30

Spectacle Kontilli

Conception et jeu Margo et Rémi Darbois

Parmi les disciplines traditionnelles du cirque, qui n'a pas entendu parler du lanceur de couteau ! Toujours fascinant, mais souvent conventionnel : il lance, elle est sur la cible. Margo et Rémi tentent d'explorer ensemble les possibilités offertes par cet objet du quotidien en bousculant l'ordre établi. Cet artefact pourrait-il faire l'objet de manipulations inattendues et instaurer un dialogue de douceur ? Comment viser et lancer avec grâce ? Jusqu'où peut-on détourner son utilité première ? Ce sont autant de directions que vont prendre les deux artistes dans KONTILLI (qui signifie couteau en breton) en emmenant le public dans un univers où la manipulation de balles et les équilibres sur les mains deviennent le langage et les lames la ponctuation.

Production Compagnie Kontilli

Samedi 20 juillet à 21h15

Concert Buck

Trombone Simon Girard / Sax ténor & flûte traversière Léo Ouillon / Sax baryton & alto Yann Paulet / Guitare Nicolas Mondon / Tuba Nans Paulet / Batterie Thomas Pierre

Izar, le nouvel album de Buck absorbe, sans œillère, tous les courants musicaux qui inspirent depuis toujours les musiciens du Crew de Haute-Loire : performance, improvisations longue et courte, motifs répétitifs, Rock, nouveaux courants musicaux issus du jazz français et anglais, Bebop, influence tropicale et polyrythmie sans jamais oublier le Hip-Hop.

Pour autant la caractéristique principale de la musique de BUCK demeure identique. Une synergie contagieuse, une méditation rêveuse, la joie de se produire ensemble dans un développement créatif et sans frontières.

Dansons maintenant !

https://bucklegroupedemusique.bandcamp.com/album/izar

Samedi 20 juillet 22h30

Musique DJ's

On ne peut pas imaginer un festival comme Versant, sans un vrai temps consacré à la fête et à la danse. Pour l'édition précédente, ce sont deux membres du Collectif 880 qui étaient chargés d'ambiancer le samedi soir. Pour cette nouvelle édition, le Collectif fera appel à des DJ's d'ailleurs pour continuer à nourrir les échanges et amener d'autres univers musicaux au festival.

Dimanche 21 juillet à 11h

Film Le fils du chasseur

Réalisation Juliette Riccaboni / Image Gabriel Lobos / Montage Orsola Valenti, Karine Sudan / Son Carlos Ibanez Diaz / Protagonistes Samir Melly, Daniel Melly, Charlot Viaccoz

Projection suivie d'une rencontre avec sa réalisatrice Juliette Riccaboni et avec Samir Melly, un des protagonistes du film.

Dans l'espoir de se rapprocher de son père qu'il connaît peu, Samir décide de l'accompagner lors d'une partie de chasse en montagne. La réalisatrice Juliette Riccaboni décide de filmer la complexité d'une relation aux multiples dissensions. Les décors pittoresques valaisans deviennent le théâtre de ces retrouvailles difficiles, ponctuées d'instants d'humour et de tendresse.

Production Akka Films

Co-production RTS – Radio Télévision Suisse

https://www.akkafilms.ch/le-fils-du-chasseur/


Dimanche 21 juillet à 13h

Clôture du festival avec Les crieurs

Conception et jeu Flavian Bouchet et Richard Sandra

Personnages itinérants, les crieurs annonçaient dans l'ancien temps au son des trompettes, tambours ou clochettes la fin des journées de travail, le résultat des guerres, les mariages, les rubriques nécrologiques, petites annonces et autres aux habitant·e·s des villages.

Pour la deuxième fois à Saint-Privat, Flavian Bouchet et Richard Sandra prenne en charge cette tradition et pour crier, susurrer, chanter tous les mots laissés dans les boites aux lettres prévues à cet effet, par les habitant·e·s ou voyageureuses de passage.

Production Collectif 880

Le détail complet de la programmation sera bientôt disponible sur cette page.

Un festival rendu possible grâce au soutien de